lundi 12 janvier 2009

Screaming Lord Sutch - Story

Dans la grande famille des décoiffés du rock'n'roll, je voudrais le père... Bonne pioche! Screaming David Edgar Lord Sutch fut en effet le premier rocker à procurer un camouflage capillaire à ses oreilles. Fan de Boris Karloff, Bela Lugasi et du rock'n'roll, vouant une admiration sans bornes à Screaming Jay Hawkins, David Edgar Sutch va mixer le tout pour en sortir ce personnage de Screaming Lord Sutch et donner, dès le début des années 60, avec son groupe, The Savages, des concerts à la mise en scène délirante, à grand coups de cris de terreur, d'arrivée en cercueil, de squelettes, de filles en bikini... En 1961, ils enregistrent le single My Big Black Coffin dans l'appartement de Joe Meek et ce dernier inflige au titre un tel traitement que le début sonne comme la bande-son d'un film porno. Ils le rebaptisent Till the Following Night (premier titre de cet album) afin de le placer plus facilement mais cela ne suffira pas à lui faire passer la censure de la BBC. A contrario, cette interdiction donnera au public l'envie de les découvrir davantage et ils enregistreront encore cinq singles avec Joe Meek avant qu'un différend financier ne mette fin à l'aventure. Fier de ce (relatif) succès, le bouillant David Sutch va, en parallèle, se lancer en politique en créant le 'National Teenage Party' (qui devait s'appeler 'Sod 'Em All Party') en 1963 et il se présentera aux élections pendant près de quarante ans, pour récolter un total d'environ 15.000 voix. En 1964, il crée 'Radio Sutch', une radio pirate montée avec trois bouts de ficelles qui balance du rock'n'roll (dont le sien) et des lectures d'extraits de L'amant de Lady Chatterley ou Fanny Hill, grands classiques de la littérature érotique, sur des ondes à l'époque bien frileuses. Après bien d'autres aventures, qu'il serait trop long d'énumérer (ceux que ça intéresse peuvent jeter un oeil ici), Screaming Lord Sutch regagnera définitivement son cercueil, en 1999, à l'âge de 59 ans. Story compile les singles de la période Joe Meek, beaucoup plus trash que l'ère heavy-rock du Screaming Lord Sutch & Heavy Friends.

7 commentaires:

Dr Faustroll a dit…

http://www.mediafire.com/file/24yjy3omm0m/SLS_STO.rar

Thanks for your comments...

Uncle Gil a dit…

C'est toujours un plaisir que d'écouter cet allumé !
Bonne pioche, Docteur !

Anonyme a dit…

Ah, je le connaissais pas, celui-là, du Lord Sutch. J'étais moyen passionné par ses "aventures" avec Jimmy Page et consorts, mais là, ça mérite qu'on laisse traîner une oreille...
Merci, docteur !

Outerpsych

Anonyme a dit…

Comme pour Gene, le lien est down. Merci de reposter quand tu as 5 minutes.

Anonyme a dit…

Après un nouvel essai infructueux sur un autre blog, j'en déduis que la base de données de mediafire est dans les choux...

Jenny a dit…

Merci. :)

kronk a dit…

This a fine collection. I have it on vinyl and my kids always bug me to play it.