vendredi 30 janvier 2009

Skip James - The Complete Early Recordings

Comme Blind Willie Johnson, Skip James tire la force de son blues d'une inspiration religieuse, sans pour autant renier le contexte social - et racial - qui hante l'Amérique d'alors. Après avoir chanté aux abords des églises et dans les bars du Mississippi, Il part, au début des années 1930, tenter sa chance à Jackson, capitale de l'état. Il enregistre plus de trente titres, parmi lesquel 'Devil Got My Woman', 'Cypress Grove Blues', 'Hard Time Killin' Floor Blues', pour lesquels il empochera quarante misérables dollars, et abandonnera ses projets pour devenir chef de chœur dans une église baptise. Dans les années soixante, des "défricheurs" l'extirperont de l'hôpital où ils l'ont déniché pour le propulser à la tête du Blues Revival, alors très en vogue aux États-Unis comme en Angleterre. Malgré cela, Skip James gardera toujours ses distances avec cette white-blues-beat-generation et continuera, jusqu'à sa mort, de chanter le blues qui l'habitait lorsqu'il parcourait les routes du Mississippi.

4 commentaires:

Dr Faustroll a dit…

http://www.mediafire.com/file/wk0omm3nmko/SJMS_COMP.rar

Plante a dit…

Merci....

fuxarko a dit…

On a beau dire, on a beau faire, on en revient toujours à Skip…
merci pour ce partage-remède, mon bon Dr.
:-D

Anonyme a dit…

merci pour cette découverte ...